Connexion

PUITS CANADIEN : construire et faire soi-même
Accueil > Construire > Découvrez les 9 erreurs à éviter

Découvrez les 9 erreurs à éviter

Construire un puits canadien est relativement facile. Cela ne demande pas une grande adresse ni une force physique exceptionnelle. Mais les pieges de conception sont nombreux. En voici quelques uns.

vendredi 29 janvier 2010,
par  


Ce qu’il ne faut pas faire :


1. Ne rien préparer et improviser sur le chantier

Non, la conception et la réalisation d’un puits canadien doivent être soigneusement pensées. Avant de commencer, il est nécessaire de bien définir par où votre puits va passer dans votre jardin, faire le bon choix des matériaux , dimensionner la longueur et le diamètre des tuyaux ...


A découvrir
Page
14
Conception d'un puits canadien pas à pas



2. Ne pas se renseigner sur la nature du terrain

Etape très importante dans la conception du puits, l’analyse de votre terrain. Un puits canadien est-il tout simplement envisageable sur votre terrain ? Quel peut être le rendement thermique de votre terrain ?


A découvrir
Page
17
La nature du terrain



3. Prendre le premier tuyau venu pour faire son puits

Tous les tuyaux ne se valent pas pour la réalisation d’un puits canadien. Certains seront plus ou moins simples à mettre en œuvre, les prix peuvent varier de quelques euros le ml à plusieurs dizaines d’euros et surtout certains nocifs pour la santé.


A découvrir
Page
22
Choix du matériau du conduit du puits. Les différents matériaux: ceux à éviter, ceux à choisir



4. Un puits canadien c’est juste un tuyau dans le sol qui amène de l’air dans l’habitat

Non, un puits canadien est bien plus que cela. C’est lui qui va desservir en air frais toute votre habitation. Il faut donc prévoir le puits canadien en lui même mais aussi tout le réseau aéraulique de la maison, afin de s’assurer que tout est dimensionner correctement et que l’entretien minimaliste de l’ensemble pourra être mis en œuvre facilement.


A découvrir
Page
39
Réseau aéraulique



5. Sous-dimensionner le puits canadien

Une vitesse de renouvellement d’air trop faible va aboutir à plusieurs effets néfastes. Risque de développements de bactéries dans les conduits, renouvellement d’air inférieur aux normes nécessaires.


A découvrir
Page
24
Débit d'air



6. Sur-dimensionner le puits canadien

C’est tout l’inverse de l’effet recherché en installant un puits canadien : vous allez jeter votre argent par les fenêtres. De plus vous risquez de créer de nuisances tant au niveau sonore qu’au niveau thermique.


A découvrir
Page
24
Débit d'air



7. Réaliser un puits c’est faire une tranchée, poser le tuyau et reboucher

La pose des tuyaux d’un puits canadien doit respecter plus d’un point pour assurer le bon fonctionnement de ce dernier mais aussi être sur que le puits durera dans le temps et fournira tout son potentiel.


A découvrir
Page
36
Le lit de pose



8. Un puits canadien c’est zéro entretien

Cela est faux. Même si l’entretien est minimaliste, il faut connaitre les points à surveiller et à entretenir. Ils ne sont pas nombreux mais si on n’y prête pas attention, le puits peut vite s’avérer néfaste pour la santé.


A découvrir
Page
42
Contrôle et nettoyage



9. Se contenter d’une simple fiche de bricolage

On trouve parfois dans les grandes surface de bricolage ou en téléchargement sur internet, des petites fiches de bricolage. Ces fiches ont pour but de promouvoir des kits d’installations "clé en main" mais sont bien insuffisantes pour envisager de construire sérieusement son puits canadien. Si le livre présent sur ce site fait 66 pages, c’est pour de bonnes raisons.




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Liens | Mentions légales

Editions OJ
SIRET 517 600 789 00013